Journal intime (1993) est le journal autobiographique du cinéaste italien Nanni Moretti dans lequel il conte, dans le premier chapitre, son amour de Rome qu’il parcourt seul l’été à Vespa et, dans le deuxième chapitre, sa critique de la société italienne gangrénée par l’agitation, la télévision, l’acculturation et l’asservissement des adultes à leurs enfants devenus rois.

Le troisième chapitre, intitulé « Les médecins », raconte le parcours médical et l'errance diagnostique de Nanni Moretti. Celui-ci souffre d’un prurit, de fortes démangeaisons qui affectent sa vie quotidienne, lui ôtent le sommeil et le plongent dans une profonde angoisse. Il doit effectuer un périple médical qui le conduit à consulter de nombreux médecins, à entendre de nombreux diagnostics, peu explicites et contradictoires, et à se plier de nombreux traitements, tous inefficaces. Au terme de ce parcours, seront finalement diagnostiquées une tumeur pulmonaire et la maladie de Hodgkin qui sont la cause de ses souffrances.

S'abonner à notre newsletter