Comment s'inscrire ?

Le certificat Médecine et Cinéma "Ethique de la médecine au cinéma" est ouvert aux étudiants de Paris Diderot, Paris Descartes et Paris 13 de L3, DFASM1 et DFASM2 qui souhaitent s’y inscrire : l’inscription est obligatoire auprès de votre Université de rattachement. Le nombre de places est limité.

Vous devez contacter directement votre UFR de rattachement.

 

Contenu de l'enseignement

Ce certificat optionnel destiné aux étudiants de L3/ DFGSM 3 est un enseignement d’histoire, de philosophie et d’éthique de la médecine qui utilise le support cinématographique. L’objet est de sensibiliser, d’une part, à l’expérience de la maladie du point de vue des patients et, d’autre part, aux questions de soin en médecine : expériences des soignants et soignés, valeurs en jeu dans le soin, formation aux relations de soin, demandes sociales et limites du soin, etc.

L’histoire du cinéma offre un très large éventail d’œuvres abordant les problèmes humains et sociaux de la médecine que l’histoire, la philosophie et l’éthique aident à formuler, clarifier et approfondir. Ces problèmes concernent l’expérience du patient (l’expérience de la maladie, de l’accident, du handicap, de la guérison, de la mort, le retentissement psychologique, familial et socioprofessionnel de la maladie) ; l’éthique du soin et la relation médecin-malade (l’annonce de la maladie, l’information du malade, le suivi de la maladie chronique) ; la décision médicale ; la formation médicale ; le soin en situation d’urgence ou de guerre ; les relations de la médecine et de la société (la fonction sociale de la médecine, l’accès aux soins et la justice sociale, la gestion sociale et médicale du risque sanitaire) ; le fonctionnement des institutions de santé.

L’outil cinématographique amène les étudiants à se projeter dans des situations comparables à celles qu’ils rencontrent dans leurs études et leur future pratique professionnelle (apprentissage clinique, consultations, entretiens avec les familles, réunions de service, etc.). La fiction leur permet aussi de se décentrer du point de vue médical pour tenter de comprendre celui du malade. Cette mise en situation vise à questionner et à intégrer, de manière concrète, vivante et personnelle, l’expérience pratique du soin.

 

Méthode de l'enseignement

L’enseignement s’appuie sur la prise de parole des étudiants, leur travail personnel d’analyse et de réflexion et sur l’échange avec les enseignants de sciences humaines et sociales et les praticiens.

Pour chaque thème traité, le travail s’organise en deux séances. Lors de la 1ère séance, le film est projeté. Un document d’analyse présentant les principales questions médicales, sociales, philosophiques et éthiques posées par le film est distribué aux étudiants. En compléments, des textes médicaux, historiques, philosophiques ou littéraires portant sur ces questions sont également fournis. Sont constitués les groupes d’étudiants qui présenteront, lors de la séance suivante, des exposés oraux comportant une analyse approfondie du film et des questions qu’il soulève. Lors de la 2ème séance, les groupes d’étudiants présentent leurs analyses et réflexions. Ils définissent, clarifient et argumentent les questions qui leur paraissent essentielles. L’enseignant approfondit et synthétise les questions et concepts en jeu.

Public

Etudiants de L3/ DFGSM 3 Paris Diderot, Paris Descartes, Paris 13.

Etudiants de Master 1 Cinéma (Paris Diderot).

Evaluation

Etudiants de L3 Santé : Exposé oral ou écrit (30% de la note) + examen écrit final (épreuve rédactionnelle de 2 heures) (70%).

 

S'abonner à notre newsletter