Maître de conférences en Philosophie Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Ancienne élève de l’École Normale Supérieure de Fontenay – Saint Cloud.

Docteur en philosophie de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne («"L'énigme du monde", un problème phénoménologique. Lecture de Merleau-Ponty et  Levinas». Sous la direction du Pr. Jacques COLETTE).

Maître de Conférences en Philosophie à la Faculté de Médecine de l’Université de Rennes 1.

EA 1270 Philosophie des normes (Rennes 1).

Espace éthique régional de Bretagne (EREB) http://www.espace-ethique-bretagne.fr/

Bénévole en soins palliatifs (Maison Médicale Jeanne Garnier, Paris).

Mes recherches actuelles se poursuivent au carrefour de l’éthique de la santé et d’une anthropologie philosophique enracinée dans la phénoménologie. Je m’attache à développer une phénoménologie de la relation qui puisse éclairer ce qui se joue dans la relation de soin, notamment dans l’articulation entre vulnérabilité, autonomie et capacités (cf. Ricœur, Nussbaum, éthique du care, travaux anglo-saxons sur l’autonomie relationnelle). Cette réflexion interroge également la place des affects dans les processus de décision.

Les situations complexes de fin de vie viennent questionner la relation de soin et les processus de décision, invitant à élaborer une éthique de la complexité, tenant compte de l’articulation de l’autonomie et de la vulnérabilité, et interrogeant ce qui nous fait humains jusqu’au bout : quelle persistance de la reconnaissance de l’humain en celui qui n’a plus « figure humaine », aux limites de l’humain – ie là où les éléments traditionnels de définition de l’humain (pensée, langage, conscience, communication) ne semblent plus efficients ? Cela vient également interroger les conditions de possibilité et la définition de l’empathie en situations extrêmes (cf. « littérature des camps », relue par certains courants psychanalytiques).

Contact : agata.zielinski@univ-rennes1.fr

Axes de recherche :

Philosophie contemporaine et phénoménologie (Merleau-Ponty, Levinas, Ricœur, Husserl, Heidegger).

Éthique de la relation de soin.

Éthique et situations complexes en fin de vie.

Bibliographie sélective à destination des étudiants :

• « Être soi, être chez soi. Domicile et identité », Études, juin 2015, p.55-65.

• « Sédation et souffrance existentielle », Sédation et fin de vie, (dir. P. Verspieren, M.-S. Richard) MédiaSèvres, 2015.

• « Comment considérer la personne lorsque l’identité semble s’effacer ? », Revue JALMALV, PUG, n°119, décembre 2014, p.53-65.

• « Temporalité, maladie grave et soins palliatifs », in Manuel des soins palliatifs (4ème éd.), coord. D. Jacquemin, D. de Broucker, Dunod, 2014, p.92-98.

• « La vulnérabilité dans la relation de soin, ”fonds commun d’humanité” », Cahiers Philosophiques, n°125, 2011, p.88-105.

• « L’intentionnalité chez Merleau-Ponty et Levinas : de la passivité à l’éthique », in Miedzy Przedmiotowoscia a podmiotowoscia : intencjalnosc w fenomenologii francuskiej. Entre l’objectivité et la subjectivité : l’intentionnalité dans la phénoménologie française, Cracovie, Ed. WAM, Universum Philosophiae, 2011, p.79-101.

• « L’éthique du care, une nouvelle façon de prendre soin », Études, décembre 2010, p.631-641.

• « Merleau-Ponty : chair et compassion », Transversalités, n°112, oct.-nov. 2009, p.187-199.

• « La compassion, de l’affection à l’action », Études, janvier 2009, p.55-65.

• « Le libre choix : de l’autonomie rêvée à l’attention aux capacités », Gérontologie et Société, n°131, décembre 2009, p.11-24.

• « Avec l'autre : la vulnérabilité en partage », Études, juin 2007, p.769-778.

• « Le visage, corps expressif ? Merleau-Ponty et Levinas interprètes du corps », in Emmanuel Levinas, phénoménologie, éthique, esthétique et herméneutique, Le Cercle herméneutique Ed., dir. Ph. Fontaine et A. Sihmon, février 2007, p.95-110.

 

S'abonner à notre newsletter