Doctorant au CERMES3 (« Centre de recherche Médecine, sciences, santé, santé mentale, société » ; UMR CNRS 8211 - Inserm U988 – Univ. Paris Descartes – EHESS),

Formation doctorale « Santé Populations et Politiques Sociales » (SPPS) de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS),

Enseignant vacataire en histoire et sociologie des sciences à l’Université Paris Diderot et à l’École nationale supérieure des mines de Paris (MINES ParisTech).

 

Je m’intéresse à l’histoire de la santé environnementale, et en particulier à l’histoire sociale, politique, sanitaire et environnementale des substances toxiques. Ma thèse consiste à analyser la façon dont la pollution par les polychlorobiphényles (PCB) a été étudiée, surveillée, problématisée, dénoncée, et gérée, depuis le début des années 1970, en France. Mon travail s’intéresse notamment à la façon dont différents acteurs (scientifiques, pêcheurs professionnels, associations diverses, pouvoirs publics…) se sont saisis des questions scientifiques, techniques et politiques concernant les enjeux sanitaires et environnementaux liés à cette pollution. Il s’inscrit ainsi dans les recherches de sciences humaines et sociales qui visent à mieux comprendre les transformations qui se sont opérées pendant les quarante dernières années dans le champ de la santé environnementale, et en particulier dans les dynamiques de mobilisations collectives, d’expertise, et de production de savoirs et de politiques publiques.

AXES DE RECHERCHE :

- productions des savoirs et de l’ignorance

- expertise

- controverses

- mobilisations collectives

- action publique

- politiques de régulation des risques

....dans le champ de la santé environnementale.

Page personnelle : Aurélien Féron

S'abonner à notre newsletter