MCF à la faculté de médecine de l’Université de Montpellier, département de sciences humaines et sociales

Gilles Moutot
 

 

Laboratoire de rattachement Centre d’études politiques de l’Europe latine (CEPEL-UMR 5112, Université de Montpellier)

Je suis maître de conférences en philosophie à la faculté de médecine de l’Université de Montpellier (département des sciences humaines et sociales). Mes recherches, organisées à partir d’un intérêt initial pour l’œuvre de Theodor W. Adorno, portent sur la théorie critique de la société, y compris dans ses dimensions d’esthétique, de théorie de l’art et, de façon générale, d’interlocution entre la philosophie et les sciences sociales. La question du rapport entre souffrance, normativité, normalisation constitue en outre le fil conducteur d’une réflexion en cours sur les problématiques du soin (pratiques et institutions médicales, construction sociale de la maladie et de la santé, etc.), selon une perspective permettant de faire dialoguer la Théorie critique de l’École de Francfort et la tradition de pensée qui, en France, est attachée notamment à l’histoire critique des sciences et de la médecine pratiquée par Georges Canguilhem ainsi qu’au travail d’archéologie du savoir et de généalogie des formations discursives mené par Michel Foucault.

Axes de recherche

  • Théorie critique de la société
  • Esthétique
  • Rapports philosophie/ SHS
  • Ethique et Philosophie du soin

 

Principales publications (ouvrages)

  • Adorno. Langage et réification, Paris, PUF, coll. « Philosophies », 2004, 128 p.
  • Essai sur Adorno, Paris, éd. Payot, coll. "Critique de la politique", 2010, 656p.

 

Liens

 

S'abonner à notre newsletter